amour

Avant toi / Jojo Moyes

L'histoire : Si le temps nous est compté…

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’Intouchablesavis.

Tous les éléments sont là sur la couverture (ou en 4ème) pour vous accrochez et vous donnez envie de lire ce livre.

"Cette histoire d'amour inespérée est un véritable choc - sortez les mouchoirs" ELLE

"Un roman irrésistible magique et déchirant qui ne nous épargne aucune émotion" MARIE-CLAIRE

Etrangement en lisant le résumé, j'ai immédiatement pensé à deux choses. Tout d'abord au film "Intouchables" (2011) avec Omar Sy car Louisa va s'occuper d'un tétraplégique alors qu'elle n'a aucune expérience dans ce domaine. On ne présente plus ce film qui a dû en toucher plus d'un.

Puis j'ai pensé à un magnifique film (plus ancien) que j'ai vu il y a déjà quelques années "Le choix d'aimer" (1991) avec Julia Roberts. Et idem que pour Le choix d'aimer"Intouchables", Julia Roberts n'a aucune expérience pour s'occuper de quelqu'un de malade.

(le résumé : Après une déception amoureuse, Hilary O'Neil, jeune femme séduisante, répond à une petite annonce cherchant une infirmière. Victor Geddes, fils d'une grande famille, est atteint de leucémie. Il vit seul dans l'un des appartements de la maison, abandonné de tous, et engage Hilary. Elle est le témoin des frustrations et des souffrances de Victor. D'abord effrayée, elle finit par s'attacher à ce jeune homme sensible et cultivé, pris au piège de la maladie.) La bande annonce quand même de ce très beau film, pour ceux qui ne l'auraient pas vu.

Alors la question que je me pose (outre le fait que c'est un roman agréable à lire) est comment être original avec une thématique et une histoire qu'on à l'impression d'avoir déjà lu, vu...

Revenons donc au roman de Jojo Moyes. Un roman édité chez Milady dans la collection Romance. On sait déjà plus ou moins à quoi s'attendre. Un format poche de 480 pages donc déjà un bon volume.

Il faut l'avouer, c'est un roman qui se lit vite et bien qu'on se doute plus ou moins de ce qui va se passer on a envie de lire la suite. Une fin tout de même inattendue pour ma part. Personnellement je n'ai pas trouvé l'histoire transcendante mais j'apparente plus cette lecture à une lecture sans prise de tête.

A lire donc mais vous ne ratez pas le chef-d'oeuvre du siècle. Par contre je me demande ce que vont en faire les producteurs de "Nos étoiles contraires" puisque apparemment une adaptation en film est prévue !!

Nos étoiles contraires / John Green

Nos étoiles contraires

éd. Nathan, 2013

Résumé: Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

  • Élu « Meilleur roman 2012 » par le Time Magazine !
  • Prix de L'Échappée Lecture 2014 de la Nièvre
  • Prix du Jury littéraire Giennois 2014
  • Prix Plaisirs de lire 2014, département de l'Yonne
  • Prix des Embouquineurs 2014

Tout le monde a déjà parlé de ce livre alors je me suis demandée s'il fallait que j'ajoute une pierre à cet édifice. Mais je dois dire que comme les milliers de personnes qui ont lu ce livre, j'ai vraiment apprécié sa lecture.

Hazel Grace et Augustus Waters aurait pu ne jamais se rencontrer. Si Hazel n'était pas allé à ce groupe de soutien peut-être que cette histoire n'aurait pas été la même.

Lorsqu'on lit ce livre et surtout le résumé on pourrait s'attendre à quelque chose de triste du début à la fin mais c'est sans compter sur l'humour des personnages que John Green a très bien utilisé. On est face à un roman qui parle de la maladie mais aussi de l'adolescence et des premiers émois.

Un roman très bien écrit, d'une grande fluidité (contrairement à "La face cachée de Margo" du même auteur qui m'avait paru plus difficile dans la lecture) et qui reste dans les mémoires pendant longtemps après sa lecture.

A conseiller, dès 13 ans

Avant toi/ Jojo Moyes

Je lis actuellement le roman "Avant de moi" de Jojo Moyes.

Le livre va être adapté pour 2015 par les producteurs de "Nos étoiles contraires".

Avant toi

Et on parle déjà d'Emilia Clarke pour le rôle de Louisa et Sam Clafin pour Will. Pour ceux qui n'aurait pas reconnu, Sam Clafin joue dans la trilogie Hunger Games et Emilia Clarke joue dans la magnifique série "Game of thrones".

Sam ClafinEmilia Clarke

Je vous en parle très bien tôt.

Film : Jack et la mécanique du coeur

jack et la mécanique du coeur

France, 2014

Synopsis : Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux. Sa rencontre avec Miss Acacia, une petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais, à Paris jusqu'aux portes de l'Andalousie.

L'animation française se porte bien. En adaptant son livre "La mécanique du coeur", Mathias Malzieu propose un film d'animation assez proche de l'univers de Tim Burton. Les illustrations sont soignées et les chansons magnifiques. D'ailleurs le titre interprété par Olivia Riuz, qui double Miss Acacia reste dans les esprits pendant un moment.

Jack devra faire preuve de courage et de patience pour retrouver Miss Acacia qui disparaît le lendemain de leur rencontre. Mathias Malzieu profite également de cette histoire pour faire la part belle au cinéma, en faisant en sorte que son personnage principal évolue dans sa recherche avec le grand Mélies. La musique a également son importance et on peut dire que c'est une comédie musicale car de nombreuses scènes et dialogues sont chantés. On a d'ailleurs plaisir à entendre la voix de Grand Corps Malade a qui le rôle de Joe va comme un gant.

On ne peut que saluer le travail qu'à dû représenter l'adaptation de cette histoire d'amour, d'aventure..

17/20

Bande-Annonce

Film : Pas son genre

Pas son genre

Synopsis : Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et ses lumières, Clément ne sait pas à quoi occuper son temps libre. C'est alors qu'il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people » et de soirées karaoké avec ses copines. Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ?

On aurait pu s'attendre à une énième comédie romantique qui parle de deux personnes opposés qui finiront par se tomber dans les bras l'un de l'autre et puis un happy end final. Eh bien, il faut dire qu'avant de regarder j'avais exactement ce même à priori et je me suis pas mal trompé.

Jennifer (Emilie Dequenne) habite à Arras avec son fils qu'elle élève seule. Elle est coiffeuse et passe ces week-end avec ses amies en participant à des karaokés. Clément (Loïc Corbery) est professeur de philosophie parisien et provisoirement envoyé sur Arras. Il vit mal cela, et dit d'ailleurs qu'il est parisien et qu'il s'ennuie en dehors de Paris.

Voilà ces deux là qui vont se rencontrer chez le coiffeur où travaille Jennifer.

Je crois qu'il ne faut pas en dire plus car justement on ne sait jamais et ce jusqu'à la fin si ce couple composé de deux personnes qui ont une culture différente et des intérêts différents : Jennifer Aniston, karaoké..pour Jennifer et Kant, la littérature... pour Clément. Et on ne sait jamais si les sentiments des deux protagonistes sont sincères ou s'ils cherchent autre chose dans ce couple.

Un beau film français, à conseiller.

16/20

Film : Maléfique

Malefique affiche finale france

Synopsis : Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Un Disney ? Que pour les enfants ? Et bien pas du tout. Maléfique est une très bonne surprise cinématographique. Un film de fantasy pour les enfants à partir de 12 ans et surtout pour les plus grands.

C'est un conte de fée que nous connaissons tous, celle de « la belle au bois dormant ». On découvre une nouvelle version et on apprend surtout et pourquoi la fée/marraine qui n'avait pas été invité pour célébrer la naissance de la fille du roi décide de le punir en offrant à sa fille un sommeil suite à une piqûre au doigt par un fuseau de rouet.

Angelina Jolie est vraiment maléfique dans ce rôle et Elle Fanning tout son contraire.

Une excellente surprise tant au niveau de l'histoire, des acteurs que des décors qui nous plongent dans un univers plein de magie, de malédiction, de tristesse mais aussi d'amour. Je concluerais en disant « Mocheté » et vous conseille d'aller voir ce film si ce n'est déjà fait.

18/20

Film : De rouille et d'os de Jacques Audiard

Affiche - De rouille et d'os

l'histoire : Ça commence dans le Nord. Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

 

Mon avis : En un mot magnifique. De film en film, Jacques Audiard me surprend, me transporte. Le film est adapté d'un recueil de nouvelles de Craig Davidson "Un goût de rouille et d'os" mais Jacques Audiard a pris apparemment beaucoup de liberté par rapport au livre d'origine. Personnellement je n'ai pas lu ce recueil, je ne fais que répeter ce que j'ai lu ailleurs alors si quelqu'un l'a lu ? 

Pour en revenir au film, je trouve que dès les premières images ont "immerge" complètement dans le film. On sent que l'eau aura une importance et le regard aussi. Et on ne se trompe pas. En 10 minutes on est dans le sujet et on ne le lâche que dans les dernières minutes car Audiard qui a déjà pendant le film fait beaucoup d'ellipses nous transporte quelques mois après.

Je disais que l'eau aurait une importance est c'est vrai. Stéphanie travaille au Marineland, Ali et Stéphanie vont se baigner à la mer, Ali et Sam glisse sur un lac gelé....et encore plein d'exemples comme cela.

Concernant le regard il a une importance dans le film. Audiard film de manière objectif, la relation père-fils, Ali-Stéphanie...mais en même temps on suit les actions à travers le regard des personnages, Stéphanie qui observe Ali se battre, Sam qui regarde son père à travers la niche des chiens...Il y aussi l'histoire des caméras et des vidéos qu'Ali regarde sur le net.

Il est difficile de ne pas dévoiler des élèments de l'histoire mais je vous conseille de voir ce film si ce n'est déjà fait. Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts sont impressionnants.

Alexia / Francesc Miralles

chronique-alexia-francesc-miralles-l-zhs6-7-1.jpg

Quatrième de couverture : 

Un village catalan accroché à la montagne

La mer au pied de la falaise.

Le chemin qui monte au cimetière.

Depuis la mort de mon frère jumeau, j'erre dans cet univers. Quand surgit le chant de cette fille, étrange, surnaturel, comme venu d'outre-tombe, je crois revenir à la vie. Alexia. Troublante, terrible Alexia. Mon nouvel horizon.

Pour la seconde fois, ma vie bascule. Voici "Retrum", l'histoire de ma descente aux enfers...

Mon avis : Coup de Coeur pour ce roman.

C'est bizarre parce que ce livre je l'ai vraiment pris par hasard car je trouvais le couverture sympa ( oui, oui, je suis sûre qu'il vous arrive de choisir un livre pour sa couverture!!!).=>>>une fille avec des lèvres violettes et un cimetière dans le bas de l'image, en + lorsqu'on prend le livre dans les mains on peut voir que tout le contour du livre est violet. Je me doutais et du moins j'espèrais que cette couleur avait une importance dans l'histoire et je ne me suis pas trompée. Mais étrange une fois encore, je m'attendais vraiment à un roman fantastique (style avec des fantômes, des anges..) et en fait on a plus affaire à un thriller.

Dès le début on entre dans cette histoire et on ne parvient a en sortir qu'au dernier point. On fait la connaissance de Christian (et oui un garçon, c'est tellement rare que le personnage principal soit un garçon dans les livres pour Young Adults ), qui a seize ans et habite dans un village, un peu loin de tout, suite à la séparation de ses parents. Dés le début et la quatrième de couverture en parle, on sait que la mort va avoir un rôle/ une place importante dans ce récit. Suite à la mort de son frère jumeau, mort dont il se sent responsable, Christian est dans un état de dépression, c'est comme si il ne vivait plus,..lorsqu'en errant près d'un cimetière il entend le chant d'une femme à  la voix cristaline. En essayant de découvrir qui est cette personne, il ne parvient à trouver par terre qu'un gant noir (comme Rita Hayworth) sur une tombe. Quelques temps plus tard, il fait la connaissance d'Alexia, une fille magnifique mais mystérieuse avec deux de ses amis qui forment la confrérie des Pâles. Les Pâles se maquillent le visage de blanc, les lèvres en couleur violet...pour dormir dans des cimetières et parler avec les morts. Commence pour Christian une nouvelle vie et il a enfin le désir de vivre auprès d'Alexia dont il est tombé follement amoureux...

Une ambiance gothique avec toutes les références nécessaires (littéraires, musicales, les lieux..) pour vraiment entrer dans cette histoire et cet univers mystérieux et ne plus vouloir en sortir. Une belle découverte et j'attend de lire la suite, car j'ai vu qu'en Espagne un tome 2 était paru.

Voilà une petite vidéo pour l'ambiance du livre.

Illyria / Celia Rees

60836264.jpg

Ce que j'aime quand je lis ce sont les lectures parallèles/détournées..c'est pourquoi j'ai lu "Illyria" de Celia Rees et "La nuit des rois" de Shakespeare. SI vous avez des suggestions dans ce genre je suis preneuse. Mais retournons pour l'instant à Illyria...

L'éditeur : Un roman d’aventures, une histoire de défaite, de vengeance et de reconquête typiquement shakespearienne.

Violetta est l’héritière du trône de l’Illyrie, un petit pays de l’Adriatique, mais son oncle Sebastian l’empêche d’accéder au pouvoir, et assassine ses parents, avec l’aide de son complice Malvolio qui s'empare alors de la relique fondatrice de l'Illyrie. Violetta et son ami Feste, sont vendus à des marchands d’esclaves. Ils réussissent à s’enfuir et se réfugient à Londres, où ils rencontrent Shakespeare, chargé par le Premier ministre de les espionner. Se retrouvant malgré lui impliqué dans les événements, Shakespeare vient en aide aux jeunes gens....

Mon avis : Comment à partir d'une histoire déjà existante Celia Rees parvient à recréer une nouvelle histoire ?

"La nuit des rois" de Shakespeare sert de base à ce livre qui raconte la vie des enfants, des jumeaux Viola et Sebastian. Celia Rees est une auteur que j'apprécie beaucoup. Ses livres "Journal d'une sorcière" et "Vies de sorcières" m'avaient permis de me rendre compte de sa capacité à raconter une histoire et à y entraîner ses lecteurs. Dans Illyria on se retrouve face à une histoire intéressante qui nous permet de retrouver les personnages de "La nuit des rois" de Shakespeare. Les personnages occupent les mêmes rôles sauf que l'intrigue se déroule après "La nuit des rois". Ce ne sont plus Viola et Sebastian qui sont les personnages principaux mais Violetta et Shakespeare. Et oui, le grand dramaturge se retrouve plongé dans une histoire en étant lui même un personnage de l'histoire. J'ai trouvé que Celia Rees l'avait très bien placé dans le contexte, et après tout on ne sait pas grand chose de sa vie et peut-être qu'il aurait pu vivre ses péripéties.

Concernant l'histoire, ce n'est pas un livre à lire pour son suspense, sauf peut-être qu'on se demande qui triomphera. (Mais à vrai dire on s'en doute). Une belle histoire qui nous plonge dans le 17ème siècle et les théâtres de Londres. Lisez ce livre et ne soyez pas rebuté par sa couverture qui fait penser au monde du théâtre, du déguisement..mais qui au début il faut dire je n'avais pas trouvé trés attirante, malgré que le dessin soit assez joli. mais personnellement j'adore cette période historique et j'ai adoré le livre.

La nuit des rois : J'avais déjà lu quelques oeuvres de Shakespeare mais ce titre n'en faisait pas partie et vu que je lisais Ilshakespeare-nuit.jpglyria je me suis attelée à la tâche. Le texte se lit facilement pour peu qu'on aime lire des pièce de théâtre et qu'on se concentre un peu. Il y a une certaine harmonie dans le texte, les mots et même la dualité des personnages rend l'intrigue intéressante. Bien évidemment Shakespeare sait manier les mots et donner vie à une histoire. Lui-même s'était inspiré d'une histoire déjà existante. Les évenements sont un peu précipités et on va d'une action à une autre mais après tout tant mieux car comme ça on ne s'ennuie pas.

Donc pour ceux qui ne l'ont pas lus, une oeuvre majeure de Shakespeare que je conseille de lire.

En parlant de lecture parallèle, il y a un film que vous pouvez voir et qui a un lien direct avec "la nuit des rois". C'est quand j'ai lu Illyria que j'ai repensé à ce film formidable nommé "Shakespeare in love" avec Joseph Fiennes et 51fmhg41f3l-sl500-aa300.jpgGwyneth Paltrow. L'histoire raconte l'amour entre Shakespeare et Viola, qui se déguise en homme pour pouvoir jouer dans une pièce de Shakespeare. A savoir quà l'époque de Shakespeare en Angleterre les femmes ne pouvaient monter sur scène, c'était interdit, alors les hommes se déguisaient en femmes.

Dans Shakespeare in Love, Shakespeare écrit une pièce pour Viola dans laquelle une fille échouée sur une île se déguise en homme pour se rendre à la cour du Duc =>>> Donc je ne le savait pas à l'époque mais ça fait référence à la nuit des rois. Je vous conseille vraiment de voir ce film, l'histoire est très belle et les acteurs sont vraiments impressionnants..avec plein de références à Roméo et Juliette. L'un des plus beaux films d'amour...Dites m'en des nouvelles!

 

Hex Hall Tome 1 et 2

Je vous présente les deux tomes en même temps parce que j'ai vu que le tome 2 était sorti chez Albin Michel, dans la collection Wiz que j'adore et je me rends compte que j'ai toujours pas lu le premier. Voilà un petit aperçu de l'histoire.

9782226209627.jpg

Tome 1 (parution septembre 2010) : Quand on est expédiée à Hex Hall pour usage inapproprié de la magie, qu'on doit empêcher une vampire aux cheveux roses de prendre feu, lutter contre trois ravissantes sorcières aussi dangereuses que des top models en manque de magazines et résister à un séduisant sorcier très très agaçant, on n'a aucun besoin qu'une élève soit retrouvée vidée de son sang. C'est pourtant ce qui arrive à Sophie Mercer, une sorcière qu'il ne faut surtout pas énerver...

9782226230447.jpg

Tome 2 (Octobre 2011) : Bien plus puissante qu’une simple sorcière, Sophie a appris qu’elle est en réalité un démon, comme son père et sa grand-mère. Pour supprimer ce maléfice, elle décide de subir le Rituel. Son père essaie de l’en dissuader et la persuade de passer l’été à Londres, à Thorne Abbey, magnifique résidence d’où il dirige le Conseil. Sophie y rencontre d’autres adolescents mi-humains mi-démons, comme elle. La présence d’Archer, détenu au Conseil, complique la situation : même s’il l’a trahie, elle l’aime toujours. Lorsqu’il la sauve de la menace de L’Occhio di Dio, la secte qui poursuit les siens depuis des siècles, Sophie est déchirée entre la loyauté envers son père et le Conseil et son amour pour Archer, leur ennemi absolu…

Rachel HAWKINS est née en Alabama, elle a été enseignante avant de se consacrer à sa passion : la littérature fantastique jeunesse. Après Hex Hall, premier roman ayant remporté un grand succès, voici le deuxième tome très attendu de la série.

Je ne sais pas vous mais moi j'adore la couverture et l'histoire me donne vraiment envie de le lire...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site