Sorcière, magie

Le combat de l'épouvanteur (tome 4 ) / J. Delaney

(mars 2008)

L'histoire :
Les sorcières de Pendle deviennent de plus en plus malfaisantes.Le plus inquiétant, c’est que les trois clans – les Deane, les Malkin et les Mouldheel – qui, jusqu’alors, étaient ennemis et se querellaient sans cesse – semblent vouloir faire alliance. Ainsi unis, leur puissance en sera considérablement augmentée. Les sorcières seraient même capables d’invoquer le Diable en personne !
Tom et son maître doivent donc se rendre là-bas pour éviter le pire.
Mais avant, l’apprenti doit passer chez lui pour récupérer les malles que sa mère lui a laissées
en héritage, et dont il n’a pas encore examiné le contenu. Or, une fois sur place, Tom découvre
la ferme ravagée, la grange brûlée...

Ma critique :

Thomas doit une fois de plus faire preuve de courage pour sauver sa famille et pour se sauver lui-même. Des nouveaux personnages apparaissent et étoffent un peu plus l'histoire. Tibb (et aussi celle à qui il obéit ) ou Grimalkin sont des êtres dotés de tellement pas d'humanités que leurs agissements le prouvent. On en apprend un peu plus sur le contenu des malles et bien sûr sur le passé de la mère de Thomas qui ne me surprend pas du tout parce que je m'attendais vraiment à ça. Mais pourquoi ces malles attirent tant l'ennemi et contiennent-elles ? En lisant ce tome vous en serez plus. De plus, Thomas devra affronter une chose encore plus terrible que des sorcières, une chose contre laquelle il a peu de chance de gagner..............

Un tome aussi bon que le premier. On est très vite pris dans l'histoire et on ne parvient pas à le lâcher jusqu'au bout. Joseph Delaney réussi le pari de ne pas se répeter et de faire évoluer son personnage principal en nous dévoilant petit à petit les éléments de son intrigue. Je le conseille donc vivement. Bien entendu à lire après les trois premiers tomes car il y a une réelle évolution.

A lire dès 12 ans.

Harry Potter et l'ordre du Phénix (tome 5) / J.K Rowling

tome 5 - 2003

(lu en 2007)

Quatrième de couverture

À quinze ans, Harry s'apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s'il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n'a jamais été aussi anxieux. L'adolescence, la perspective des examens importants en fin d'année et ces étranges cauchemars...
Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d'une véritable lutte de pouvoir. La résistance s'organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours...

On est en plein été à Privet Drive et rien ne laisse présager que quelque chose va déranger cette journée. Mais ceux qui pense cela se trompe, Harry se fait attaquer en plein jour (en compagnie de son affreux cousin Dudley) par des Détraqueurs ( les gardiens de la prison d'Azkaban). Il utilise donc la magie pour se défendre, mais comme on le sait, il est interdit aux élèves de faire de la magie, ni plus est en compgnie d'un Moldu ;  le ministère de la magie le convoque donc pour une audience disciplinaire et personne ne veut bien le croire sur cette attaque ainsi que sur le retour de Voldemort, qu'il crie depuis le tome précédent.  Et voilà on est comme d'habitude embarquée dans l'histoire grâce au talent de Rowling.

Un tome long certes, 976 pages mais qui permet de comprendre des choses sur le passé de certains personnages. On a plaisir a retrouvé Sirius, avec sa maison qui est utilisée comme quartier général, voir Harry grandir encore plus en tentant d'enseigner aux autres ce qu'il sait mais aussi de voir le pouvoir grandissant de Voldemort et découvrir ce qu'il souhaite obtenir.  Et comme chaque tome l'apparition d'un nouveau professeur de Défense contre les forces du mal - professeur Ombrage - qui est il faut le dire à baffer.

Ne soyez donc pas effayer par ce pavé, à lire et à relire. 

Prix littéraires :
- WH Smith People's Choice Book Awards, Fiction category 2003

Harry Potter et la coupe de feu (tome 4) / J.K Rowling

tome 4 - 2001

(lu en 2004)

Presentation éditeur

Après un horrible été chez les Dursley, Harry Potter entre en quatrième année au collège de Poudlard. À quatorze ans, il voudrait simplement être un jeune sorcier comme les autres, retrouver ses amis Ron et Hermione, assister avec eux à la Coupe du monde de Quidditch, apprendre de nouveaux sortilèges et essayer des potions inconnues. Une grande nouvelle l’attend à son arrivée : la tenue à Poudlard d’un tournoi de magie entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les spectaculaires délégations étrangères font leur rentrée…. Harry se réjouit. Trop vite. Il va se trouver plongé au coeur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Envoûtant, drôle, bouleversant, ce quatrième tome est le pilier central des aventures de Harry Potter.

 Lord Voldemort fait son apparition dès le premier chapitre, ce qui annonce d'emblée le côté sombre que va prendre ce tome. Harry se rend avec les Weasley à la Coupe du monde de Quidditch, mais l'issue du match Bulgarie-Irlande voit apparaître dans le ciel la marque des ténèbres qui n'a pu être faite que par un Mangemort (partisan de Voldemort).

A Poudlard, le jour de la rentrée deux nouveautés apparaissent, un nouveau professeur de Défense contre les forces du mal : Maugrey Fol Oeil, qui est plus qu'étrange et l'annonce par Dumbledore que Poudlard accueillera le Tournoi des Trois Sorciers cette année. Le tournoi est une compétition entre les trois plus grandes écoles de sorcellerie : Poudlard - Beauxbâtons - Durmstrang. Chaque école est représentée par un élève de plus de 17 ans. Alors imaginez le problème quand la coupe désigne deux représentants pour Poudlard et que l'un deux n'ai que 14 ans et que ce soit Harry Potter.

Ce quatrième tome est très riches, avec les différentes épreuves que les élèves doivent passer, des sentiments amoureux qui n'existaient pas vraiment encore dans le monde de Harry Potter et une journaliste très énervante, Rita Skeeter, avec sa plume à papotte (trouvaille originale de la part de Rowling). J.K Rowling fait grandir son personnage et avec apporte un côté plus sombre à sa série qui mérite mieux que le sobriquet de livres pour enfants. Un tome qui se lit très vite, qu'on dévore jusqu'à la fin et qui finit par une note de tristesse.

A lire absolument. Dès 10-11 ans.

Prix littéraires :
- Scottish Arts Council Children's Book Award 2001
- Children's Book Award, in 9-11 category 2001
- HUGO Award 2001
- Whitaker's Platinum Book Award 2001

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (tome 3) / J.K Rowling

tome 3 - 1999

(lu en 2004)

Quatrième de couverture
Sirius Black, le dangereux criminel qui s'est échappé de la forteresse d'Azkaban, recherche Harry Potter. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace ? Un livre époustouflant qui vous emportera dans un tourbillon de surprises et d'émotions.

Au 4 Pivet Drive, Mr et Mme Dursley, Dudley et Harry apprennent en regardant la télévision qu'un prisonnier armé et dangereux s'est evadé. Mais on saura plus tard que le prisonnier en question ne s'est pas échapper d'une prison de Moldus, mais plutôt d'Azkaban, la prison la plus sûre du monde des sorciers gardée par les Détraqueurs. Une prison dont personne jusqu'à présent n'a réussi à s'echapper. Ce prisonnier, c'est Sirius Black accusé entre autre d'avoir tué pour le compte de Lord Voldemort et qui est soit dit en passant le parrain de Harry.

Dans ce tome Harry sera confronté aux Détraqueurs qui cherchent avec avidité Sirius Black et aura un nouveau professeur de Défense contre les forces du mal, le professeur Lupin qui se révélera très différent des autres professeurs qu'il a eu.

Encore une fois, Rowling parvient avec ce troisième tome de faire du monde d'Harry Potter un nouveau monde avec les détraqueurs, les épouvantards et la carte du maraudeur, soit dit en pensant qui lui sera très utile.

Un troisième tome plein d'humour, avec plein de rebondissements, et on en apprend plus sur le passé d'Harry. Et avec une fin assez surpenante.

Un tome un peu plus sombre que les autres donc conseillé à partir de 11 ans.

  Prix littéraires :
- Nestlé Smarties Book Prize 1999, Gold Medal 9-11 years
- Whitbread Children's Book of the Year 1999
- FCBG Children's Book Award 1999, Longer Novel category
- Carnegie Medal 2000
- Whitaker's Platinum Book Award 2001.

Harry Potter et la chambre des secrets (tome 2) / J.K Rowling

Tome 2 - 1998

(lu en 2004)

Présentation de l'éditeur
Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s'abat sur les élèves, cette deuxième année à l'école des sorciers ne s'annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

Dans ce deuxième tome des aventures du jeune sorcier Harry on retrouve le style de Rowling, des phrases courtes pleines de suspense. L'histoire commence avec l'introduction d'un nouveau personnage, Dobby, l'elfe de maison qui vient avertir Harry d'un danger : il ne doit pas retourner à Poudlard. Ce dernier fait en sorte qu'un incident l'oblige a être enfermée dans sa chambre, mais c'est sans compter sur l'ingénuosité des Weasley pour le délivrer de sa prison. Mais tout semble aller de travers, Harry ne peut traverser du côté de la voie 9 3/4, des élèves se retouvent figés, des messages étranges parlant d'une chambre des secrets apparaissent sur les murs, les professeurs sont inquiets, Drago Malefoy lui mène la vie encore plus dure, Harry entend des voix étranges.....

Pour résoudre le présent, Harry devra faire un bref séjour dans le passé et découvrir peut-être qui est l'héritier de Serpentard ?

Un roman très riche, qui se laisse lire facilement, plein d'humour, on en redemenderai encore et encore...........

A lire à partir de 10-11 ans. 

Prix littéraires :
- Nestlé Smarties Book Prize 1998, Gold Medal 9-11 years
- FCBG Children's Book Award 1998, Overall winner and Longer Novel category
- British Book Awards 1998 : Children's book of the year
- North East Scotland Book Award 1998
- North East Book Award 1999
- Scottish Arts Council Children's Book Award 1999
- Whitaker's Platinum Book Award 2001

 

Harry Potter à l'école des sorciers (tome 1) / J.K Rowling

Tome 1 - 1997

(lu en 2003)

Harry est orphelin. Suite à la mort de ses parents, il est contraint de vivre avec sa tanta Petunia, son oncle Vernon qui le maltraite et son immonde cousin Dudley. Harry est malgrès tout un garçon comme les autres, jusqu'à l'âge de 11 ans. Mais tout va changer, d'abord une lettre qui l'informe qu'il est attendu à l'école de sorcellerie de Poudlard puis le jour de son onzième anniversaire, un géant qui vient le chercher, va bouleverser sa vie. Harry se retrouve donc malgrè lui dans une école de sorcellerie où il devra apprendre à faire des potions, voler sur un balai, découvrir des animaux fantastiques. Mais tout cela n'est que le bon côté des choses. Le mauvais côté c'est qu'il devra affronter Celui-dont-on-doit-pas-prononcer-le-nom, le mage noir qui a tué ses parents et qui n'a pas réussi à le tuer lui. Mais c'est sans compter sur ses amis Hermione, Ron, Hagrid (le géant) et Dumbeldore (le directeur de Poudlard).

Un premier tome qui se lit avec facilité. On entre tout de suite dans l'histoire, avec des élèments étranges qui entre dans la vie ordinaire de Mr Dursley : les hibous, les hommes habillés de capes, les étoiles filantes. Tout nous présage que quelque chose d'étrange, de fantastique va apparaître dans les prochaines pages et ont et pas dessus (la moto qui vole, le chat, les lumières qui s'éteignent). Du début jusqu'à la fin on a qu'une envie, connaître la suite. J.K Rowling a vraiment le don pour raconter une histoire, car même en tant qu'adulte j'adhère complétement à son écriture. Il faut dire qu'elle a créer à elle-même un nouveau monde de sorciers : les beuglantes, le quidditch, le courrier apporter par les hiboux.....

Je conseille donc ce premier tome dès 9-10 ans. Lisez vous deviendrez vous aussi un moldus.....euh pardon un mordu.

 Différents prix littéraires qu'a obtenu le livre :
- Nestlé Smarties Book Prize 1997, Gold Medal 9-11 years
- FCBG Children's Book Award 1997, Overall winner and Longer Novel category
- The Guardian Children's Fiction Award 1997
- Carnegie Medal 1997
- Birmingham Cable Children's Book Award 1997
- Anne Spencer Lindbergh Price in Children's Literature, 1997-1998
- Young Telegraph Paperback of the Year 1998
- British Book Awards 1997 : Children's book of the year
- Sheffield Children's Book Award 1998
- Kinderbuchpreis des Jury der «Jungen Leser», Wien 1999
- Nomimierung fûr den Deutschen Jugendliteraturpreis 1999 (Nomination)
- «10 Bremer Beste» 1999
- Prix sorcière, catégorie roman, 1999
- Tam-Tam du livre de jeunesse 1999 dans la catégorie «Je bouquine-5e»
- ABBY Award American Booksellers Association, 1999
- Whitaker's Platinum Book Award 2001

Recherche sorcière désespéremment / E.Ibbotson

  Eva Ibbotson est l'une des romancières incontournables de la littérature jeunesse anglo-saxonne.

Présentation de l'éditeur
Arriman le Terrible, grand sorcier du Nord, souhaite prendre épouse. Il convie donc toutes les sorcières de la région à un grand concours afin de choisir la plus maléfique. Très vite, la cruelle Mme Olympia se révèle être la concurrente la plus redoutable. Face à elle, Belladonna se dit qu'elle n'a aucune chance avec sa magie trop blanche... Hélas ! car elle est tombée follement amoureuse d'Arriman et voudrait devenir sa Femme. Mais comment ? 

Le grand sorcier Arriman est déprimé, il veut changer de vie. Un jour il va voir une voyante qui lui prédit, que bientôt quelqu'un va venir prendre sa relève. Mais l'attente est longue (il attend 999 jours), le grand sorcier qui doit prendre ça relève ne vient pas alors Arriman désespéré décide de se marier pour assurer sa succession ; bien qu'il est peur d'être contraint d'épouser "une vieille bique noire couverte de verrues". Un concours est donc organisé dans la ville de Todcaster qui ne compte plus que sept sorcières, la gagnante sera celle qui accomplira le tour de magie le plus sombre. Les sorcières sont toutes différentes l'une de l'autre. Il y a :

-Mlle Varech : qui tient une poissonnerie et qui est une sorcière de mer

-Estelle Bagafoin : une sorcière de campagne qui travaille dans une usine d'emballage d'oeufs 

-Nancy et Nora Gheulhard : sorcières jumelles qui travaillent à la gare et qui se disputent tout le temps

 -La Mère O'Dboudin : une vieille sorcière qui se transforme en table basse 

-Belladonna : une jeune sorcière avec de longs cheveux dorés qui pratique la magie blanche

 -Gwendolyne Palude : sorcière de la famille des fées hurlantes

Elles ne sont que sept sorcières à Todcaster, lorsqu'une nouvelle sorcière se présente pour participer au concours : Mme Olympia, qui est une enchanteresse. Les sorcières vont devoir s'affronter pour pouvoir épouser Arriman et lui permettre d'avoir une descendance.

Ce livre ma beaucoup plu, il est drôle et cocasse. Les personnages sont un peu caricaturaux mais tout cela se laisse lire avec grande facilité. On se doute bien évidemment de qui deviendra la femme d'Arriman mais certains détails nous échappe et on est surpris par la fin.Eva Ibbotson maîtrise parfaitement les ficelles de son histoire, l'humour est présent, les personnages ont une réelle présence.

Je conseille donc ce livre pour tout ceux qui veulent passer un bon moment sans se prendre la tête. A lire à partir de 10 ans.

Le fils de la sorcière / M.Gruber

9782266149808.gif

Le secret de l'épouvanteur (tome 3) / J.Delaney

9782747017237.jpg

Présentation de l’éditeur

'L' hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l'annoncent. Les hirondelles se sont envolées vers le sud presque un mois plus tôt qu'à l'accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur. Je n'avais jamais vu ça. Ca sera une période éprouvante : aucun de nous n'en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l'un l'autre.' Alors que le froid se fait plus vif, l'Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d'hiver, à Anglezarke.

 La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l'ennemi juré de l'Epouvanteur. Au cours de longs mois d'hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L'Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets, qu'il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se retrouver en grand danger..

 

                          

Dans ce troisième tome, Thomas continue son difficile apprentissage avec M. Gregory lorsque celui-ci reçoit une lettre de menace. Or l'hiver arrive est L'epouvanteur décide de se retirer dans sa maison d'hiver avec Thomas. Un hiver qui s'annonce difficile pour Thomas séparé de son ami Alice. Arrivé dans la maison, l'Epouvanteur libère une sorcière lamia du nom de Meg qu'il enferme dans le sous sol de la maison lorsqu'il n'est pas là. Celle-ci doit tout les matins boire une drogue pour ne pas se rappeler qu'elle est une sorcière, si non elle risque d'être dangereuse.

A part ça tout irait pour le mieux si quelqu'un (un necromancien a qui les morts obéissent) n'essayait pas de réveiller Golgoth, un ancien dieu, seigneur de l'hiver pour faire régner sur le pays un hiver sans fin. Pendant ce temps Gregory est blessé par un gobelin lanceur de pierres et Tom se retrouve pris au piège par le nécromancien. Celui-ci lui demande de voler un grimoire dans la maison de l'epouvanteur s'il ne veut pas qu'il tourmente l'esprit de quelqu'un qui vient de mourir. Thomas va devoir compter sur l'aide d'Alice qui est de retour et du frère de l'Epouvanteur, Andrew qui est serrurier et qui les a déjà aidé dans les tomes précédents.

 

Très bon livre donc dans la lignée des premiers tomes. Un livre qui ne se prend pas au serieux et qui comme les précédents parvient à rendre les personnages attachants et toujours une soif de connaître ce qui va se passer dans les prochaines pages alors qu'on a même pas commencé celle qu'on vient de tourner.

 

Alors juste un conseil lisez les 3 tomes mais je suis sûre que dés que vous aurez commencé le tome 1 vous ne pourrez plus vous arrêtez.

La malédiction de l'épouvanteur (tome 2) / J.Delaney

suite des aventures de l'épouvanteur.

2747017222.jpg

"Voilà six mois que tu es l'apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été temoin de bien des événements. A présent l'obscur t'a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger Tom.  Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l'obscur d'avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C'est pour cela que je t'ai donné la vie." L'Épouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l'Épouvanteur n'a jamais réussi à vaincre. On l'appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n'est pas leur seul ennemi. L'Inquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l'obscur! Thomas et son maître survivront-ils à l'horreur qui s'annonce?

 

 

Après la sorcière Malkin c'est au tour du Fléau que Thomas Ward et l'Epouvanteur sont confrontés. Cette créature que l'Epouvanteur n'a jamais réussi à vaincre et tapi dans les profondeurs menace tout le Comté. Mais l'Epouvanteur doit faire face à l'Inquisiteur qui est à la recherche de ceux qui pactisent avec le diable. On se retrouve plongé dans le Moyen-Âge de la chasse aux sorcières, avec les bûchers pour ceux qui ont vendu leurs âmes aux diables.

A partir d'un scénario solide, ce deuxième tome est encore meilleur que le premier. De plus on retrouve Alice, la fille aux « souliers pointus » qui aura un rôle majeur dans le dénouement de l'histoire. Ce tome nous offre donc plus d'actions et de pratique pour le jeune Thomas Ward que du théorique.

De plus, on en apprend plus sur la mère de Thomas, qui depuis le tome 1 m'intriguait énormément dans son comportement ; et également sur l'Epouvanteur et sur cette prétendue malédiction.

 

Je pense toujours que cette histoire n'est pas adapté pour les enfants de moins de 13 ans mais bon à vous de voir…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×